Mme Marie-Laure Barut Etherington : Une expertise économique au cœur de la Banque de France

Cette interview a été réalisée le mercredi 25 octobre 2023. Les données citées dans l’article ont depuis été actualisées par la Banque de France.

Comprendre l’Inflation: Perspectives d’une Économiste de la Banque de
France

Face à une inflation grandissante en France et en Europe, la compréhension des mécanismes sous-jacents, des défis et des stratégies pour y faire face est devenue plus que jamais essentielle. Pour nous, étudiants, professeurs et citoyens attentifs, le média émergent EcoPress a eu l’opportunité unique de discuter avec Mme Marie-Laure Barut Etherington..

En ces temps économiquement turbulents, marqués par une inflation qui affecte tant les marchés que les ménages, les mots de Mme Barut Etherington résonnent de façon intéressante . Alors qu’elle occupe actuellement le poste de Directrice Générale adjointe des Statistiques de l’Économie et de l’Internationale à la Banque de France , son parcours, débuté en 2009 après une carrière dans le secteur bancaire privé, lui confère une perspective unique sur les enjeux financiers actuels.

Notre dialogue avec Mme Barut-Etherington s’inscrit dans le cadre des Rencontres de la politique monétaire. Centré sur le thème crucial de “Comment la France et l’Europe vont vaincre l’inflation”, notre échange a révélé des perspectives essentielles. Mme Barut Etherington a détaillé des approches stratégiques et des réflexions approfondies sur la politique monétaire, tout en soulignant les répercussions sociales de l’inflation.

Nous avons ensuite ouvert la discussion à une série de questions permettant à Mme Barut Etherington de développer davantage ses idées sur les différents aspects de l’inflation

Question: Quelle est votre perspective sur l’évolution future de l’inflation en France ?

L’inflation, bien plus qu’une simple perception, est analysée en profondeur. L’INSEE mesure l’Indice des Prix à la Consommation Harmonisé (IPCH), tandis que la Banque de France procède à son analyse approfondie. L’objectif est de maintenir l’inflation autour de 2%. Bien qu’un pic à 10,2% ait été observé en zone euro en octobre 2022, la tendance s’est atténuée à 5% actuellement ( données Banque de France)

Question: quel est l’impact de l’augmentation des taux d’intérêt et politiques monétaires sur le quotidien du citoyen français ?

La politique monétaire comprend, entre autres, la relation entre l’augmentation des taux d’intérêt et la réduction de la demande, ce qui aide à maîtriser l’inflation. La Banque centrale européenne (BCE) a significativement relevé les taux d’intérêt. Le risque est donc d’être en récession due à la hausse des taux
(La BCE a augmenté ses taux de 450 points de base “, c’est sans précédent durant les 40 dernières années.”) . Ce que l’on voit aujourd’hui est qu’en effet nous avons eu un ralentissement de la croissance ( selon les prévisions de la banque de france la croissance repartira de l’avant en 2025 pour converger vers 1,5% de croissance) Mais à ce jour , les experts restent optimistes quant au fait que l’on puisse maîtriser l’inflation, sans provoquer de réel récession. Ainsi, l’augmentation des taux d’intérêts a un effet réel sur la baisse de l’inflation.

Question: Quel est l’effet réel de l’inflation sur le pouvoir d’achat des citoyens ?

Mme Barut Etherington indique que “l’inflation ressentie peut être plus élevée que celle constatée car les données moyennes et au niveau macroéconomique montrent que le pouvoir d’achat agrégé n’a que légèrement diminué”. Les écarts entre les groupes de population et les biais cognitifs jouent un rôle essentiel. Il est important de noter les différences d’impact selon les groupes démographiques car les jeunes et les seniors sont plus touchés, et les stratégies d’arbitrage dans la consommation peuvent être adoptées pour atténuer l’impact.

Question: quelles stratégies recommandez-vous pour se protéger de l’inflation ?

Pour se prémunir contre les effets de l’inflation, il est judicieux d’adapter sa consommation, en privilégiant par exemple la sobriété énergétique, bénéfique à la fois pour le budget et l’environnement et des choix qualitatifs dans les produits. Par ailleurs, le taux d’épargne reste stable, tendant vers un renforcement de l’épargne plutôt que sa dépense. Des produits d’épargne comme le Livret d’Épargne Populaire (LEP), offrant un taux à 6% supérieur à l’inflation, représentent une protection contre l’inflation.

Question: Quelles sont vos perspectives sur l’économie future, notamment en ce qui concerne les décisions d’investissement et le commerce international ?

Abordant les perspectives économiques, Mme Barut Etherington a souligné que les décisions d’investissement des chefs d’entreprise sont influencées par le taux d’inflation futur. La prévision de ce taux est donc cruciale pour les entreprises et les particuliers. Concernant les situations macroéconomiques, un ralentissement du commerce international est observé, notamment avec une croissance économique en Chine inférieure aux attentes. Quant aux matières premières importées, le taux de change joue un rôle significatif, notamment pour l’achat d’énergie en dollars, qui devient plus coûteux en cas d’appréciation du dollar, même si le prix de l’énergie reste stable.

Ces éclaircissements, apportés lors de la visioconférence organisée dans le cadre des Rencontres de la Politique monétaire, ont ouvert des horizons sur la manière d’aborder l’inflation en France et en Europe. Grâce à son parcours varié et à sa connaissance de l’économie et de la finance, Mme Barut Etherington a su clarifier les aspects complexes de la situation inflationniste. Ses analyses et ses recommandations ne se contentent pas d’apporter des éclairages ; elles proposent également des voies de réflexion et d’actions pour le public, les entreprises et les décideurs politiques.
L’accent mis sur les implications pratiques de l’inflation, des taux d’intérêts et des politiques monétaires, ainsi que sur les stratégies individuelles et collectives pour naviguer dans ces temps incertains, démontre l’importance de dialogues informés et accessibles sur ces sujets. En partageant son expertise, Mme Barut Etherington contribue à une meilleure compréhension de ces enjeux, essentielle pour façonner un avenir économique plus stable et prospère.

À l’heure de conclure cet échange, il est crucial de se rappeler que la prévention de l’inflation ne peut être réduite à une simple série de mesures isolées, mais nécessite plutôt un effort concerté et une vision à long terme. L’inflation, en réalité, affecte la population de manière inégale, suscitant ainsi une interrogation essentielle : les mesures déployées pour contrer l’inflation ne contribuent-elles pas à creuser davantage les inégalités au sein de la société ? En dépit des objectifs louables de stabilité économique, il est impératif de rester attentif aux répercussions sociales de ces politiques, encourageant ainsi une approche équilibrée qui vise à promouvoir une prospérité partagée pour tous

Moudasirou SALAMI

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *